Une chapelle romane, monument historique

 Mentionnée pour la première fois en 1107

L’abbaye bénédictine de Savigny, dans le Rhône, possédait dans la région de Bourdeaux 12 prieurés ou églises. Seules subsistent aujourd’hui la Chapelle Saint Jean de Crupies et l’église de Comps. La Chapelle Saint Jean est mentionnée pour la première fois en 1107 dans une Bulle du Pape Pascal II. Il y est mentionné que c’est une église isolée, dominant la vallée du Roubion, dépendant du prieuré St Michel de Bourdeaux connu depuis 1031.

 Une ancienne villa gallo-romaine ?

Le monument a été construit à l’emplacement ou à proximité d’édifices plus anciens : peut-être une église paléochrétienne, à coup sûr une villa gallo-romaine, et très certainement un lieu de culte celto-ligure. Eglise catholique jusqu’en 1806, elle est accordée à cette date au culte protestant par décret napoléonien. Elle est désaffectée depuis 1902. La Société de Sauvegarde des Monuments Anciens de la Drôme la sauvera de la ruine en 1960. En 1974, une équipe de jeunes Allemands aménagera et nettoiera l’intérieur : piquage des murs et pose de petites dalles en opus incertum.